Bivalves

Les principaux coquillages de bivalves aux couleurs et formes très variées que l'on peut retrouver sur les plages de l'Hérault.

Merci de me signaler d'éventuelles "coquilles" dans le texte ou bien si vous avez trouvé une espèce héraultaise pas encore répertoriée ici. 


Coques, bucardes et mactres

Bucarde tuberculée

Acanthocardia tuberculata 

Sans doute le coquillage le plus commun de nos plages. La coquille est large, arrondie et massive, le plus souvent de couleur brune. Après un coup de mer il est possible de retrouver des individus vivants qui essayent de rejoindre la mer en se déplaçant avec leur pied musclé de couleur orange (voir la dernière photo). Si vous en voyez, donnez leur un coup de pouce en les remettant à l'eau (valable pour toutes les autres espèces) !

Taille généralement autour de 7 cm.

Bucarde épineuse ou aiguillonée

Acanthocardia aculeata

A la différence de la bucarde tuberculée, cette espèce possède des épines pointues, jusqu'à 1 cm, sur toute la coquille. Bien souvent on trouve des coquilles érodées ayant des épines uniquement sur les bords. Taille généralement autour de 7 cm.


Bucarde peu costulée

Acanthocardia paucicostata

Espèce relativement rare. La forme de ses côtes en forme de "toit de maison avec une cheminée" est très caractéristique.

Taille généralement autour de 3 cm.

Bucarde rouge ou à papilles

Acanthocardia echinata

Photos à venir !


Coque glauque

Cerastoderma glaucum

Espèce très commune et très ressemblante à la coque commune. Sa forme est moins globuleuse. Taille généralement autour de 3 à 4 cm.

Coque commune

Cerastoderma edule

Coquille très commune de couleur blanche avec une taille généralement de 1,5 à 3,5 cm.


Mactre triangulaire

Spisula subtruncata

Un coquillage relativement petit mais avec une forme triangulaire très caractéristique. Taille généralement autour de 2 à 3 cm.

Mactre coralline

Mactra corallina

Coquillage très communs sur nos plages. Aspect très lisse avec de nombreuses bandes concentriques beiges ou brunes. L'intérieur est généralement violacée. Sur de vieux coquillages les teintes disparaissent et la coquille peut être totalement blanche.

Taille généralement autour de 4 à 5 cm (max 7 cm).


Amande rayonnée

Glycymeris insubrica

Proche de l'amande de mer commune, cette espèce a des côtes rayonnantes très caractéristiques. Attention à la confusion avec la coque oblongue (voir la dernière photo de comparaison avec à gauche l'amande rayonnée et à droite la coque oblongue).

Taille généralement autour de 4 à 5 cm.

Coque oblongue

Laevicardium oblungum 

Proche de l'amande de mer commune, elle est aussi très similaire à l'amande rayonnée. Cependant, sa forme est plus allongée et moins triangulaire.

Taille généralement autour de 4 à 5 cm.


Amande de mer

Glycymeris Glycymeris 

Proche de l'amande rayonnée, cette espèce a une forme très arrondies et possède des lignes brunes en zigzag sur ses coquilles. Attention à la confusion avec l'amande rayonnée (cf. photos 3 & 4).

Taille généralement autour de 5 à 6 cm.


Pétoncles, peignes, limes...

Coquille Saint-Jacques de Méditerranée

Pecten jacobaeus 

C'est la cousine de la grande coquille Saint-Jacques de l'Atlantique.

Facilement reconnaissable avec ses côtes en créneaux et ses oreilles de forme identiques.  A noter que les 2 coquilles ne sont pas identiques, l'une est relativement plate alors l'autre est convexe.

Sa taille peut atteindre 15 cm.

Pétoncle noir

Mimachlamys varia

Couleur généralement foncée. Ses oreilles sont fortement asymétriques, il n'y a donc pas un côté cassé comme on pourrait le croire. Les côtes sont nombreuses et écailleuses.

Taille généralement entre 4 et 6 cm.


Pétoncle flexueux

Flexopecten flexuosus

Ses oreilles sont presque identiques et ses côtes sont peu nombreuses. Attention à la confusion avec le pétoncle glabre qui est très similaire et dont il faut regarder des très prés les oreilles pour les différencier.

Taille généralement entre 4 et 5 cm.

Peigne strié

Talochlamys multistriata

Couleur généralement orangée. Ses oreilles sont fortement asymétriques, il n'y a donc pas un côté cassé comme on pourrait le croire. Les côtes sont nombreuses et écailleuses.

Taille généralement entre 2 et 5 cm.


Peigne operculé

Aequipecten opercularis

Ses oreilles sont asymétriques, il n'y a donc pas un côté cassé comme on pourrait le croire. Les côtes sont nombreuses et lisses.

Taille pouvant atteindre 9 cm.

Peigne patte de chat

Manupecten pesfelis

Sa forme généralement fait penser à une patte de chat. Ses oreilles sont fortement asymétriques avec la présence de "petits boutons" sur l'oreille la plus développée. Il n'y a donc pas un côté cassé comme on pourrait le croire.  Les côtes sont peu nombreuses et espacées. Taille pouvant atteindre 7 cm.


Pétoncle glabre

Flexopecten glaber

Relativement fréquent sur nos plages, ce pétoncle a des oreilles asymétriques. Attention à la confusion avec le pétoncle flexueux qui est très similaire et dont il faut regarder des très prés les oreilles pour les différencier.

Taille pouvant atteindre 8 cm.

Lime écailleuse

Lima lima

Forme ovale et allongée très caractéristique. Attention à la confusion avec les peignes et les pétoncles.

Taille généralement de 3 à 7 cm.


Nacre ou Anomie pelure d'oignon

Anomia ephippium

Les petites nacres que l'on trouve très souvent sur la plage appartiennent à ce petit mollusque qui vit fixé sur différents types de supports comme la roche et parfois d'autres coquilles. Les 2 valves ne sont pas identiques. L'une d'elle présente une ouverture en forme de goutte. C'est par cette ouverture que le mollusque se fixe sur un support (rocher, escargot, ...).

Taille pouvant atteindre 6 cm.

Vénus, praires, palourdes...

Vernis

Callista chione

Sa coquille est de couleur brune avec des bandes concentriques et parfois quelques motifs plus foncés. L'aspect est très lisse et sa taille peut atteindre 11 cm.

 

Vénus poule ou Petite praire

Chamelea gallina

Aspect peu rugueux et généralement avec deux bandes claires ou  sombres partant du sommet vers le bord de la coquille.
Taille généralement de 2,5 à 3,5 cm.


Vénus verruqueuse ou Praire commune

Venus verrucosa

Ses côtes concentriques sont élevées ce qui lui donne un aspect assez rugueux au toucher. Très fort risque de confusion avec la vénus pâle. Cette dernière ne possède pas de tubercules verruqueux sur le côté (voir le cercle sur les photos) alors que la vénus verruqueuse oui. Taille généralement de 3 à 5 cm.


Palourde croisée d'Europe

Venerupis decussata

Son aspect treillissé est très caractéristique ainsi que ses motifs bruns sur sa coquille. Les 2 dernières photos montrent une coquille très dégradée, ce qui rend parfois les identifications difficiles.

A noter que c'est un coquillage que l'on trouve très facilement à Thau. Taille généralement de 4 à 5 cm.

Palourde triangulaire

Gastrana fragilis

C'est un coquillage à la coquille fine, fragile et avec une forme très caractéristique. On le retrouve très facilement à Thau. 

Taille généralement de 3 à 4 cm.


Palourde géographique

Venerupis geographica

Une espèce rencontrée qu'une seule fois. Ses motifs sont très caractéristiques. Taille généralement de 4 à 5 cm.


Couteaux, solécurtes...

Solécurte rosé

Solecurtus strigilatus

Un très joli coquillage de couleur rose avec deux bandes blanches très caractéristiques qui partent du centre vers le bord des 2 coquilles.

Taille généralement de 5 à 7 cm.


Coquille du soleil levant ou Psammobie déprimée

Gari depressa

Un coquillage qui présente de nombreux rayons qui font penser à ceux du soleil. A ne pas confondre avec le solécurte rosé.

Taille généralement de 5 à 6 cm.


Psammobie boréale

Gari fervensis

Un coquillage qui une côte angulaire très marqué. A ne pas confondre avec la telline rayonnée.

Taille généralement de 3 cm.


Couteau-gaine ou Couteau droit d'Europe

Solen marginatus

Un grand couteau facilement reconnaissable grace à la dépression sur son bord près de la charnière.

Taille généralement de 10 cm avec un maximum de 17 cm.


Couteau commun ou silique

Ensis siliqua

Couteau droit avec des bords légèrement obliques. C'est une espèce très commune. Taille généralement de 8 à 12 cm (max 17 cm).

Couteau-gousse ou Cératisole-gousse

Pharus legumen

Avec ses bords arrondis, il ne peut être confondu avec les autres Couteaux. On remarque qu'il y a toujours une ouverture qui reste permanente à chaque bord lorsque les 2 coquilles sont jointes.

Taille généralement autour de 6 cm.

Couteau sabre

Ensis ensis

Facilement reconnaissable avec sa forme arrondie.

Taille généralement de 8 à 12 cm (max 17,5 cm).

Grande lutraire

Lutraria oblonga

Forme allongée. On remarque qu'il y a toujours une ouverture qui reste permanente lorsque les 2 coquilles (valves) sont jointes.  Attention à la confusion avec d'autres lutraires.

Taille pouvant atteindre 12 cm. 


Lutraire elliptique

Lutraria lutraria

C'est un coquillage de grande taille pouvant atteindre env. 10 cm. La forme générale relativement arrondie de son bord ventral permet de le distinguer des autres lutraires de la région.

Lutraire étroite

Lutraria angustior

C'est un coquillage de grande taille pouvant atteindre env. 10 cm. Il peut être facilement confondu avec la grande lutraire mais il a une forme bien moins arrondie. Les 2 dernières photos montrent les différences avec en bas une grande lutraire et en haut une lutraire étroite.


Arche de noé

Arca sp.

Coquillage très facilement reconnaissable avec sa charnière longue et rectiligne. Cependant, il existe différentes espèces dont l'identification n'est pas aisée. Plusieurs espèces se retrouvent sur la 1ère photo. Sur la 2ème photo, les arches de noé sont à gauche et les arches barbues sur la droite. En mer, l'arche de noé est généralement recouverte d'une éponge orange (Crambe crambe) (voir la dernière photo) alors qu'à l'Etang de Thau on les observe nue, sans aucune éponge.

Taille généralement de 5 à 8 cm.


Arche de Noé

Arca noae

Arche barbue

Barbatia barbata


Tellines, donaces...

Telline pourpre

Bosemprella incarnata

Belle couleur rose orange avec une forme très caractéristique, presque pointue sur un de ses côtés. Attention toutefois à la confusion avec d'autres tellines comme la telline-papillon qui a une forme plus arrondie et à la telline rayonnée.

Un intrus sur les photos se trouve (telline rayonnée), au centre de la 1ère et en haut à droite sur la 2ème.

Taille généralement autour de 2 à 3 cm.

Comparaison avec la telline rayonnée (en haut) et la telline pourpre (en bas) :

Telline rayonnée

Moerella pulchella

Coquilles symétriques de forme triangulaire. La surface présente des rayons clairs. Attention à la confusion avec la telline pourpre.

Taille généralement autour de 2,5 à 3,5 cm.


Tenille ou Flion semistrié

Donax semistriatus

Très fort risque de confusion avec le Flion tronqué si on ne prête pas attention à la surface treillissée de ce petit coquillage. 

Taille généralement autour de 2 à 3 cm.

Telline ou Flion tronqué

Donax trunculus

Coquilles symétriques de forme triangulaire. L'intérieur est le plus souvent de couleur blanche et violacée. Sa pêche est réglementée.

Taille généralement autour de 2,5 à 3,5 cm.


Telline aplatie ou plane

Peronaea planata

Forme relativement arrondie avec une côte un peu marquée sur le bord. Taille généralement autour de 2,5 à 3,5 cm.

Scrobiculaire

Scrobicularia plana

Forme générale arrondie avec des stries concentriques bien visibles sur sa face externe. Taille généralement autour 4 cm.


Pandore inéquivalve

Pandora  inaequivalvis

Forme d'une petite outre blanche avec une ouverture à son extrémité. Taille généralement autour de 1,5 à 4 cm.


Huîtres, moules, datte de mer...

Datte de mer

Lithophaga lithophaga

Un coquillage difficile à observer en plongée car il "perce" la roche pour s'y cacher. La forme et la couleur de sa coquille rappellent celles du fruit du dattier. Cette espèce est interdite de pêche depuis 1992 du fait des dégâts causés pour débusquer ce mollusque.

Taille généralement de 5 à 8 cm.

Moule commune ou de Méditerranée

Mytilus galloprovincialis ou edulis 

Il n'est pas toujours facile de différencier les espèces de moules, d'autant que des hybridations sont possibles. 

Taille pouvant atteindre env. 10 cm.


Avicule hirondelle

Pteria hirundo

Un coquillage rare ayant une coquille en forme d'aile d’oiseau. L'intérieur est nacré et c'est un coquillage qui peut développer une perle. En plongée, on retrouvera ce mollusque le plus souvent fixé sur une gorgone.

Taille pouvant atteindre 10 cm.

Huître plate

Ostrea edulis

Il est relativement fréquent de trouver des coquilles d'huîtres plates sur la plage avec parfois des spécimens très érodés par le temps.

Taille généralement autour de 8 à 10 cm.


Huître creuse

Crassostrea gigas

Un coquillage commun et très apprécié des gourmands. Les photos montrent un spécimen relativement jeune.

Taille pouvant atteindre 30 cm pour les spécimens les plus âgés.


Grande nacre

Pinna nobilis

Espèce endémique de Méditerranée pouvant atteindre 1 m de haut soit l'un des plus grands bivalves du monde ! Ce petit spécimen d'environ 30 cm a été trouvé vide sur la plage après une tempête. Pour rappel, il est strictement interdit de ramasser ou déplacer dans l'eau cet animal qui est menacé et protégé (arrêté du 26 novembre 1992).

La 2ème photo montre un juvénile en bonne santé à Thau, alors qu'en mer on constate actuellement un grand taux de mortalité (virus, ...).


Pholades ou Ailes d'anges

Pholade commune

Pholas dactylus

C'est un jolie coquillage allongé de couleur ivoire, relativement rare en Méditerranée, avec une forme d'aile très caractéristique pouvant atteindre 12 à 15 cm.

Pholade blanche ou Barnée blanche

Barnea candida

De belles ailes d'anges pour ce coquillage qui aime forer et s’incruster dans des roches tendres.

Taille généralement autour de 4 à 5 cm.

Lucines et Dosinies

Lucine orbiculaire

Loripes orbiculatus

Un coquillage très fréquent sur les abords du bassin de Thau. Une forme arrondie avec une coquille relativement fine comportant des stries de croissance marquées.

Taille ne dépassant pas 2 cm (au-delà c'est une autre espèce).

Dosinie

Dosinia lupinus

Une forme arrondie avec une coquille relativement fine.

Taille généralement autour de 1 à 1,5 cm.

Comparaison entre la lucine orbiculaire (à droite) et la dosinie (à gauche) :


Suivez-moi maintenant ! / Follow me now!

Toutes les vidéos et les images de ce site sont la propriété exclusive de Pascal Girard.

Toute utilisation ou reproduction est formellement interdite sans accord préalable.

 

All videos and images on this site are the exclusive property of Pascal Girard.

Any use or reproduction is strictly prohibited without prior agreement.

 

SIRET 511 248 189 00033