Les nudibranches éolidiens


Hervia

Cratena peregrina

Une des plus belles limaces de Méditerranée. Elle est très commune et facilement reconnaissable avec ses faux yeux oranges.

 

Sur la deuxième vidéo, vous pourrez voir le battement de son cœur !

 




Godiva orange

Nemesignis (ex Dondice) banyulensis

C'est le plus grand éolidien de Méditerranée avec une taille qui peut atteindre 7 cm. Cette limace est facilement reconnaissable avec sa magnifique "chevelure" rouge-orangée.

 

Endémique de Méditerranée, et décrite pour la première fois dans la région de Banyuls-sur-Mer, on peut facilement l'observer sur le site du Coulombray à Palavas. 

 

Son genre est passé de Dondice à Nemesignis suite à une nouvelle étude (Furfaro & Mariottini, 2021).



Godiva quadricolore (Thau)

Godiva quadricolor

C'est une très belle limace colorée et de taille significative (5 à 7 cm). La 1ère vidéo montre bien le détail de ses cérates multicolores ainsi que sa tête, mais surtout la façon dont elle choisie et consomme son repas ! La 2ème vidéo montre l'aspect général de l'animal.

 

Cette limace de mer est considérée comme une espèce introduite en Méditerranée et fait partie de celles pour lesquelles l'arrivée sur nos côtes métropolitaines a été signalée par des amateurs avant de l'être par des scientifiques !



Flabelline mauve

Flabellina affinis

Avec une taille d'environ 3 à 5 cm, c'est une limace très fréquemment observée dans l'Hérault. Attention à ne pas la confondre avec la coryphelle mauve qui a notamment des rhinophores bien lisses alors que ceux de la flabelline mauve sont annelés !



Coryphelle mauve

Edmundsella pedata

 

Avec une taille d'environ 1,5 à 2 cm, c'est une limace très fréquemment observée dans l'Hérault. Attention à ne pas la confondre avec la flabelline mauve qui a des rhinophores annelés alors que ceux de la coryphelle mauve sont bien lisses !



Flabelline d'Ischia

Paraflabellina ischitana

Petit éolidien que l'on peut facilement confondre avec la Coryphelle si on ne fait pas attention à ses rhinophores qui sont annelés alors qu'ils sont lisses ou légèrement frippés chez la Coryphelle. Elle se nourrit d'hydraires.



Flabelline blanche

Luisella babai

 

Une espèce très commune en Méditerranée française mais que l'on voit rarement dans l'Hérault. Plutôt vers Banyuls et Marseille.



Calmella

Flabellina (ex Calmella) cavolini

Un tout petit éolidien qui fut très abondant à Thau lors d'une plongée et que l'on retrouvera plus facilement vers Marseille au printemps.

 

NB : Elle a été récemment placée dans le genre Flabellina.



Berghia azurée

Berghia coerulescens

Avec une taille d'environ 2 à 3 cm, c'est une limace peu fréquemment observée dans l'Hérault. Attention à ne pas la confondre avec la Cuthona bleue ou encore l'Eolidien de Morrow. 

Elle se nourrit d'anémones.



Eolidien de Morrow

Trinchesia morrowae

Nudibranche éolidien d'environ 1 cm que l'on peut confondre avec la Cuthona blue. Cependant, elle a une bande noire à la base de ses cérates qui permet de ne pas la confondre, ainsi qu'une ligne blanche sur son manteau et qui court jusque devant les rhinophores.

Elle se nourrit d'hydraires. 



Cuthona bleue

Trinchesia caerulea

Nudibranche éolidien que l'on peut confondre avec la la Berghia azurée ou l'Eolidien de Morrow. On la retrouve le plus souvent sur des branches d'hydraires dont elle se nourrit. Plutôt vers Marseille.



Cuthona ocellée

Trinchesia ocellata

Très belle espèce rencontrée dans la région de Marseille.

 



Cuthona génoise

Trinchesia genovae

Espèce très petite (< 1 cm) et discrète que l'on peut rencontrer sur des branches d'hydraires.



Berghia orangée (Thau)

Berghia verrucicornis

 

Une espèce rare et magnifique que je n'ai rencontrée que à Thau et le plus souvent de nuit ! Comme chez l'Hervia, elle possède de faux yeux orange sur sa tête !

Plutôt en été et automne.



Faceline de quatrefages (Thau)

Caloria (ex Facelina) quatrefagesi

Nudibranche éolidien que l'on peut facilement confondre avec l'Hervia si on ne fait pas attention. On la retrouve souvent sur des branches d'hydraires comme les Hervias. 

 

NB : Suite à de nouvelles analyses phylogénétiques, son genre est passé de Facelina à Caloria en 2021.



Faceline bleutée

Facelina auriculata

Nudibranche éolidien mesurant au maximum 5 cm. De teinte bleutée, l'animal est assez grêle et allongé. Ses cérates (appendices dorsaux) ont une pointe blanche et ses rhinophores ("antennes") sont annelés. Attention à la confusion avec la faceline voisine qui peut parfois avoir un aspect très similaire ! La faceline bleutée a des cérates plus courts et une séparation marquée entre les deux premiers groupes de cérates.

 

Sur la vidéo, l'animal est très actif, peut-être à la recherche d'hydraires dont il est très friand ou encore d'un partenaire.



Faceline voisine (Thau)

Facelina vicina (ex Facelina Bostoniensis) 

Nudibranche éolidien que l'on rencontre souvent à Thau. 

Attention à la confusion avec la faceline bleutée qui a des cérates plus courts et une séparation marquée entre les deux premiers groupes de cérates.



Faceline douteuse (Thau)

Facelina dubia

Nudibranche éolidien assez rare que l'on peut rencontrer à Thau.

Plutôt au printemps.



Faceline à ponctuations noires

Caloria elegans

Nudibranche éolidien très commun, surtout dans la région de Marseille.



Faceline de la Gabinière

Paraflabellina gabinieri

Nudibranche éolidien que l'on rencontrera plutôt vers Banyuls et dans la région de Marseille.



Faceline de Marion

Facelinopsis marioni

Magnifique petite limace que l'on rencontrera facilement dans la région de Marseille.



Faceline à stries rouges

Facelina rubrovittata

Magnifique petite limace que l'on rencontrera facilement dans la région de Marseille.

 



Limace à bigoudis

Spurilla neapolitana

 

Une belle limace que l'on rencontre régulièrement à Thau mais qui a aussi été vue en mer dans l'Hérault.  Chose étonnante, elle est capable de stocker dans son corps des cellules végétales qu'elle récupère des anémones quelle mange. Cela parce que ce sont des algues symbiotiques des anémones ! 



Favorinus à bulbes (Thau)

Favorinus branchialis

Tout petit éolidien qui a pour nourriture favorite des œufs d'autres limaces ! Cherchez bien dans les pontes dégradées, il y a peut être cette espèce.



Eolis d'Alder (Thau)

Aeolidiella alderi

Nudibranche éolidien que l'on voir parfois en grand nombre à Thau notamment en hiver. Une de ses caractéristiques sont ses premiers cérates plus clair et plus courts qui forment une petite collerette blanche. Vue la diversité des couleurs avec pas toujours cette fameuse collerette,  il est possible qu'il s'agisse d'espèces différentes. Seule une étude pourrait le confirmer.



Eolis magnifique (Thau)

Amphorina andra

Une magnifique limace que l'on peut observer en hiver à Thau si l'on a le courage de se mettre à l'eau dans une eau très froide !!! Plusieurs variantes ont été observées : sombre, claire et orange.



Eolis de Farran

Amphorina farrani

 

Une très belle limace que l'on rencontrera plutôt au printemps dans la région de Marseille.



Eolis exiguë (Thau)

Eubranchus exiguus

Une petite limace que l'on peut observer en hiver à Thau si l'on a le courage de se mettre à l'eau dans une eau très froide !!! 



Tergipe furtif (Thau)

Tergipes tergipes

Un très petit éolidien, rare et discret que l'on peut observer en hiver à Thau (dans une eau bien froide) sur les branches d'hydraires !



Cerberille de Bernadette (Thau)

Cerberilla bernadettae

Un petit éolidien, très rare et discret que je n'ai vu qu'une seule fois lors de ma première plongée à Thau ! Je n'avais qu'une Gopro à l'époque et je n'ai pas pu en faire une belle photo.


Suivez-moi maintenant ! / Follow me now!

Toutes les vidéos et les images de ce site sont la propriété exclusive de Pascal Girard.

Toute utilisation ou reproduction est formellement interdite sans accord préalable.

 

All videos and images on this site are the exclusive property of Pascal Girard.

Any use or reproduction is strictly prohibited without prior agreement.

 

SIRET 511 248 189 00033