Cnidaires & Cténophores

Les Cnidaires et les Cténophores sont deux embranchements bien distincts.

 

Les Cnidaires peuvent être benthiques (fixés sur le fond) ou pélagiques (en pleine eau). Ils se caractérisent par la présence de cellules urticantes appellées cnidoblastes. Les cnidaires se divisent en 3 classes :

  • Les Hydrozoaires : les hydraires et hydroméduses, la psysalie, les vélelles...
  • Les Scyphozoaires : ce sont les méduses (Rhizostome, Pélagie, ...)
  • Les Anthozoaires : les gorgones, les alcyons, le corail rouge, les anémones, les cérianthes, les vérétilles...

Les Cténophores (Béroé, Ceinture de Vénus, Groseille de mer...) sont des animaux vivant en pleine eau et planctoniques que l'on peut rencontrer lors des paliers. Ils ont souvent la forme de sac ou de ruban avec un aspect transparent et des reflets irisés ou bioluminescents. Ils possèdent des rangés de cils pour se déplacer et ont des cellules collantes appelées coloblastes, pour attraper leur proie.

Attention à ne pas les confondre avec les méduses (Cnidaires) ou encore les Salpes (voir les Urochordés)

 

Bientôt de nouvelles vidéos (cténophores, anémones, alcyons, gorgones...) !


La méduse Rhizostome

Rihzostoma pulmo

Scyphozoaire de l'ordre des Rhizostomes, c'est une méduse de grande taille (30 à 60 cm), dense, et qui est parfois appelée méduse chou-fleur à cause de l'aspect de ses lobes sous l'ombrelle.

On la rencontre le plus souvent à faible profondeur et prés des côtes. Elle est réputée inoffensive mais il a été rapporté  que chez des personnes plus sensibles, le contact avec la méduse peut provoquer des désagréments cutanés (rougeurs, légères brûlures...). Dans le doute, il vaut mieux ne pas toucher.



Aiptasie verte

Aiptasia mutabilis

Ce cnidaire de la classe des Anthozoaires est une anémone assez répandue dans le golfe et qui est parfois appelée Anémone trompette.

 

On la reconnait facilement avec ses tentacules à l'aspect de flammes qui peuvent prendre des couleurs assez variées comme cela est montré dans les 2 vidéo avec deux individus aux couleurs bien différentes.

 



Euplokamis

Euplokamis stationis
Les paliers sont des moments intéressant pendant lesquels il faut bien ouvrir l'oeil !  En effet, il n'est pas rare de croiser des animaux étranges tels que les cténophores et dont l'identification est parfois difficile !

 

Dans cette vidéo, tout ressemble à un Euplokamis sauf qu'en général il n'y a pas de couleur rouge au centre. Et coïncidence ou pas, il y avait également beaucoup de salpes (voir la rubrique urochordés) autour qui justement ont cette coloration interne rouge. Il pourrait donc s'agir d'un Euplokamis ayant avalé une salpe !

 

Observez également la lumière irisée produite par les cils de l'animal. Cela est très caractéristique des cténophores.



Suivez-moi maintenant ! / Follow me now!

Toutes les vidéos et les images de ce site sont la propriété exclusive de Pascal Girard.

Toute utilisation ou reproduction est formellement interdite sans accord préalable.

 

All videos and images on this site are the exclusive property of Pascal Girard.

Any use or reproduction is strictly prohibited without prior agreement.