Annélides & Vers plats

L'embranchement des annélides et celui des plathelminthes (vers plats) ont un point commun puisqu'ils ont le même stade larvaire : la larve trochophore. 

 

Les annélides doivent leur nom à la structure de leur corps segmentée en anneaux identiques (métamères). 2 groupes sont particulièrement observés dans le golfe d'Aigues-Mortes :

  • Les polychètes, avec leur soie importante, peuvent être errantes, tubicoles (ex : Sabelle, Spirographe, Bispire...) ou fouisseuses (ex : polymnie)
  • Les échiuriens (la Bonellie verte) qui possèdent une trompe pour capturer leur nourriture
Les vers plats (ou planaires) de l'embranchement des plathelminthes sont des animaux très plats, comme une feuille, avec moins d'1 mm d'épaisseur ! A ne donc pas tenter de les manipuler sous peine de les déchirer, bien qu'ils aient une grande capacité d’auto régénération et qu'ils peuvent se reproduire par scissiparité. Les espèces les plus courantes dans le golfe sont le ver plat rose de méditerranée, le ver plat orange et le ver plat noir. Attention à ne pas les confondre avec certains mollusques (détail dans les fiches ci-dessous) !

 


Vidéos à venir : spirographes, vers plats, bonellie, protule/serpule...


Planaire blanche

Prostheceraeus vittatus

La planaire blanche, avec une taille pouvant aller jusque 5 cm, peut sembler être une sorte de limace mais c'est en fait un ver très mince.

 

Les vers plats, à la différence des limaces, n'ont pas de branchies, ni d'anus et respirent par la "peau".

 

Sur la vidéo, on distingue bien les "cornes" à l'avant de l'animal qui sont ses organes olfactifs. Sous la peau, par transparence, on remarque des petits points jaunes qui sont des glandes génitales. Le déplacement, grâce à des cils vibratiles, est élégant et agréable à observer.

 

Vidéo prise sur le site du Coulombray à Palavas.


Ver plat bleu de Méditerranée

Prostheceraeus giesbrechtii

Ce ver plat d'environ 1,5 cm est facilement reconnaissable avec ses bandes bleus et blanches et sa ligne longitudinable jaune. Il ne peut être confondu avec un autre ver plat ou limace de la région.

 

Sa vitesse de déplacement est relativement rapide, cela grâce à des cils. Ce mode de déplacement est appelé reptation.

 

Vidéo prise sur le site des Aresuiers à Frontignan.



Ver plat orange

Yungia aurantiaca

BIENTOT

 

 



Ver plat rose de Méditerranée

Prostheceraeus roseus

Ce ver plat d'environ 1,5 cm est facilement reconnaissable avec ses bandes blanches et roses. Avec une épaisseur d'environ 1 mm seulement 😮, c'est une espèce très commune dans l'Hérault. Il ne peut être confondu avec un autre ver plat ou limace de la région.

 

 

Filmé en vitesse réelle, son mode de déplacement (la reptation) est rapide et gracieux, telle une feuille de soie qui glisse. Et si vous regardez bien, vous verrez sur les images une zone avec plein de petits points noirs au centre, près de ses "cornes" ; ce sont des cellules sensibles à la lumière.

 

On le voit également se faire "attaquer" par des caprelles (crevettes squelettes) rencontrées sur son passage


Suivez-moi maintenant ! / Follow me now!

Toutes les vidéos et les images de ce site sont la propriété exclusive de Pascal Girard.

Toute utilisation ou reproduction est formellement interdite sans accord préalable.

 

All videos and images on this site are the exclusive property of Pascal Girard.

Any use or reproduction is strictly prohibited without prior agreement.